Un titre un tantinet provocateur mais gardons le suspens et commençons par le commencement.

Bon alors dans le dernier épisode nous étions sur Hanoi,  frais et reposes, prêts a partir a la découverte de la baie d’Halong.

Bon histoire de se préparer mentalement, nous avons fait un petit détour par l’île de Cat Bah, afin de rejoindre la fameuse baie par la voie maritime (ou presque). Après deux belles journées de pluie et de vent a vélo, nous avons eut la chance d’accéder a la baie sous le soleil et le ciel bleu, notre première éclaircie depuis 10 j ! Nous avons alors pu observer les pains de sucre sous le soleil couchant, y a pas a dire c’est quand même pas mal ( Ronan on a bien pense a toi et a tes rêves de jeune aventurier).

Une fois a bon port, nous restait plus qu’a partir en balade pour la journée histoire de les voir de plus près. Bon, les meilleures choses ont une fin et la visite s’est fait dans le brouillard. On vous cache pas que si vous imaginez être seuls a visiter un tel site, vous êtes bien loin de la réalité. Il faut plutôt voir ca comme un revival du débarquement avec des bateaux a moteur en guise de flottille et des chinois ( encore eux !) dans le rôle de GI. Tous les bateaux partant a la même heure et faisant exactement le même itinéraire, la visite des Îles et des grottes se transforme vite en danse de la chenille (avec quelques parties de marelle histoire de pas recevoir un délicat crachat sur les pieds). Bref vous l’aurez deviné, nous n’avons pas été franchement convaincus par cette petite escapade même si le paysage est il faut bien le reconnaître franchement magnifique. Enfin quand on pense que nous étions hors saison, nous avons un peu de mal a imaginer a quoi cela doit ressembler en version grande affluence.

Mais vous me direz, ou est le rouge et le noir dans toute cette histoire ? Patience patience, ça arrive …

Bref nous avons redecolle samedi matin direction Mong Cai et la frontière de nos nombreux amis chinois. N’écoutant que notre courage, nous avons alors opte pour le chemin des écoliers a travers une petite île ou notre carte n’indiquait pourtant pas de route… Ouais mais nous on est trop fort et la route nous l’avons trouvée, non sans avoir demande a une bonne demi douzaine de personnes qui toutes nous indiquaient la route nationale avec nos amis les chauffards Vietnamiens (eux aussi ce sont nos super copains, avec une conduite mêlant inconscience et volonté suicidaire). Bref nous insistons (nous sommes trop forts) et nous trouvons la fameuse route que même google maps il la connaît pas. Mode Chuck Noris active ! Même pas peur des énormes trous remplis d’eau qui parsèment le bitume, et nous avons bien raison parce que au bout de 5 km le bitume laisse la place a une petite route en ciment, qui d’un coup disparaît pour laisser la place a de la piste. Bon c’est pas nos premiers Km de piste alors on continu (on est trop fort). Bon et nous laissons alors la place a Nelson Monfort pour commenter nos superbes glissades dans la boue rouge (voila, on y est). Forcement ça commence a se compliquer, d’autant que la route joue aux montagnes russes. On avait un peu l’impression de remonter un bob sleig sur une piste verglacée. A tel point que nous devions décharger le vélo et monter les bagages et razmot séparément. Bref on était surtout trop mort quand nous avons enfin trouve un village ( 10 maisons, forcement vu l’état du chemin d’accès il fallait pas s’attendre a une megalopole). Bon au moins on aura réussit a bien faire halluciner des Vietnamiens qui nous ont vu débarquer couverts de boue sous la pluie accompagne d’un razmot dont les roues ne tournaient plus a cause de la boue accumulée dans les garde boue ( sur ce coup ils la gardaient vraiment bien la boue ces enfoirés).

On a du coup pu dormir dans la salle que le parti a gentiment mis a notre disposition, avec cadre de Ho chi Minh pour veiller sur nous et superbe expo de diplôme de on ne sait pas quoi (peut etre des aptitude a la decoupe a la faucille ou un truc du style).

Du coup ce matin, la pluie n’ayant pas cessée depuis hier soir, nous avons calme notre joie, mis un coup de boule a Chuck Noris et fait demi tour, avec l’aide de pas moins de 2 vietnamiens pour remonter Razmot (le village se trouvant en bas d’une bonne descente). On a au passage compris pourquoi les motos avaient des pneus crantes sur l’île et pas des pneus lisse comme partout ailleurs ….et malgré cela, la montée était bien rodeo pour elles aussi).

Ne restait plus qu’a retrouver la route la ou nous l’avions quittée hier, et  recouvrir notre couche de boue d’une belle couche de poussière de charbon, cette partie la du Vietnam etant un important bassin minier (et voila pour le noir).

Mais bon comme dieu existe et qu’il est super sympa, il nous a envoyé de la pluie pour le reste de la journée histoire que l’on soit propre a la fin de l’histoire.

Du coup, nous voici a Tien yen a 80 Km de la frontière que nous traverserons sans doute après demain pour profiter encore de la pluie et des chauffards Vietnamiens.

A bientôt

 

Aurelie et Jean

 

Ps: J’ai teste pour vous le coiffeur Vietnamien et le résultat est bien meilleur que celui de son homologue turc, des photos bientôt !

7 Responses to Le rouge, le noir et 50 nuances de gris aussi !

  1. Brigitte et Philippe dit :

    Quelle aventure ! Pas de chance pour ce mauvais temps qui vous poursuit, et qui rend le pédalage gadouilleux. On est de tout cœur avec vous pour cette partie du voyage qui semble s’effectuer dans des conditions extrêmes. Si nous pouvions vous envoyer un peu du soleil printanier dont nous bénéficions ces jours-ci, nous vous ferions un gros paquet ! Nous pensons fort à vous, bon courage pour la suite.
    Nous vous embrassons très fort.

  2. mam dit :

    Malgré le temps excécrable qui semble vous poursuivre,..; vous tenez le coup et razmot semble accepter lui aussi la patchac dans la gadouille…..quel courage ….nous imaginons sans peine la terre bien rouge et collante…..si je vous ai bien lu… la baie d’Allong ressemble presque à la marina de Monaco…..do,c vous n’avez pas vraiment quitté l ‘Europe…. en attendant je vous envoie une grande grande grande charretée de soleil et espérons que les boeufs seront de bons facteurs….nous pensons bien à vous meme au milieu des carrelages…. tout plein de courage pour retrouver vos amis chinois mais cette fois chez eux….. bon soleil et tout plein de bisous.

  3. Mérédith dit :

    Votre bronzage m’épate!
    (merci pour les photos de chiens à manger …..)
    des bisouuus

  4. Cyrille dit :

    Coucou….. En vous lisant, j’immagine le remake du clip de Jeanne Mas « en rouge et noire »….. Bon courage à vous Indiana Jones vous observe. 🙂

  5. Alex dit :

    A chaque fois que je lis vos aventures ça me donne envie de vous rejoindre ! A bientôt les hobbits ! Bisoooooooooouuus

  6. Sarah GMP dit :

    Quelle aventure!!! J’avoue que pour une fois je suis contente de pas être avec vous!!! 🙂
    Bon courage les amoureux!!

  7. Hélène dit :

    des photos des photos de la coupe de cheveux
    Ah bah tiens d’ailleurs Aurélie toi qui cherchais des titres de livres à lire, les 50 nuances de grey pour rester dans le ton…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *