Bonjour a tous,

nous voici donc a Cuzco (juste apres Puno et avant Ayacutcho pour la rime) après une semaine complète passée sur la route. Une semaine bien remplie donc avec tout d’abord les retrouvailles avec le Pèrou que nous avions quitte il y a 9 ans après un mois de projet compa (mémorable il faut bien le rappeler).

Ces retrouvailles nous ont permis de constater que les péruviens n’ont rien a envier aux vietnamiens en ce qui concerne l’utilisation du Klaxon et leur capacités au pilotage. Ça klaxonne donc a qui mieux mieux toute la journée et en même temps il vaut mieux. Parce que soyons honnêtes, les péruviens conduisent vraiment comme des savates ! Ainsi doubler en cote en virage sans visibilité est un acte parfaitement banal auquel chaque conducteur Péruvien s’adonne quotidiennement ( on comprend mieux leur ferveur religieuse, parce que faut forcement bien croire en une vie après la mort probable a contre sens).

Et du coup nous avons eut droit a notre première grosse grosse frayeur du voyage. Un bus venant en sens inverse et doublant un camion (normal) a eut la genialissime idée d’exploser un pneu juste avant de passer a cote de nous alors que nous étions en train de discuter avec un cyclo allemand sur le bas cote. Alors soyons honnêtes c’est passe près, très très près même mais c’est passe … On mettra quand même un p’tit cierge a l’Église un de ces quatre.

Le passage au Perou nous a également permis de retrouver un peu de chaleur humaine car il faut bien le reconnaître, les boliviens ne sont pas les gens les plus acceuillants que nous ayons eut l’occasion de rencontrer au cours de notre voyage. C’est donc le retour des gens curieux, des « ¡ Ola ! », des « ¡ gringos ! » et des commerçants un minimum commerçants (parce que il faut bien l’avouer nos cher amis boliviens ne sont pas des pro des relations commerciales loin de la).

Et quoi de mieux pour constater cette gentillesse péruvienne qu’un petit arrêt warmshower. Une bien belle soirée passe en compagnie de Giovani notre hôte du soir a Juliaca qui en plus de nous avoir offert le gîte et le couvert nous a également livre quelques secrets de la cuisine péruvienne (dont la fameuse patchamanca). Ça risque d’être un peu technique au réchaud mais il nous tarde de tester ça !

Aujourd’hui fut donc consacre au nettoyage des affaires (accusant près de 10 jours de route, on vous laisse imaginer l’odeur…) et a la visite de Cuzco qui ne semble pas trop avoir change depuis notre dernier passage. Mais surtout a du repos avant d’attaquer la dernière grande difficulté cycliste du voyage : 600 kde route et de pistes pour rejoindre Ayacutcho avec surtout 7 cols dont 4 a plus de 4000m avec des redescentes a 1900m … bref du dénivelle comme il faut.  Tout ceci avant de retrouver le plancher des vaches et la cote pacifique nous menant droit a Lima qui déjà pointe au loin !

A bientôt donc pour de nouvelles aventures en montée.

6 Responses to A Cuzco pour un jour de repos

  1. mam dit :

    Merci pour l’humpour de vos commennts… on s’y croyrait……sauf pour la frayeur…… une veritable échapee belle……
    Tout plein de courage à vos gambettes pour les cols à venir……..il va falloir tout et …le reste……
    Je pense bien à vous; tout plein de bises

  2. Viooooo dit :

    Ccou lorsque vous êtes partis nous étions admiratifs face a ce que vous alliez vivre !!!! Mais alors la !!!! Chapeau bas depuis je voyage regulierement grâce a vous allé courage bientôt l Espagne !!! Lol !!!! Ici a st cannat rien de croustillant a part quelques orages et boulot boulot ça va vous faire tout drôle de revenir a la vie basique métro boulot !!!! Bon vous aurez toujours l occasion de faire du vélo le we. OK le paysage ne sera plus le même bonne continuation bon courage on pense a vous je prépare le tapis rouge pour votre retour gros bisous prenez soins de vous herve violaine

  3. Brigitte et Philippe dit :

    Coucou à vous, nos chers voyageurs !
    Que vous nous êtes chers et comme on tient à vous revoir ! alors des frayeurs comme celle là nous espérons bien qu’il n’y en aura plus. A la grâce de Dieu !
    Encore tant de Kms et de dénivelés avant Lima, quel courage mais prenez bien soin de vous malgré tout.
    Nous pensons fort à vous, plein de bisous

  4. Cyrille dit :

    Coucou. Je vous suis toujours et avec autant de plaisir. Bon coup de pédale car votre préparation devient digne d’un tour de France avec tous ces cols. Cyrille

  5. Alain dit :

    Merci de partager vos aventures, à pied, à lama, en bus, en vélo, en short, en collant … et même en razmot ! Bravo à vous et à bientôt désormais puisque vous voilà quasiment revenus en terre occidentale. Le p’tit cierge à l’église après l’épisode du bus, vous inquiétez pas, je l’ai fait pour vous. Grosses bises

  6. Hello,

    Coupure du monde virtuel de notre côté qui m’a valu de ne plus pouvoir suivre le fil de votre aventure pendant un moment. Nous revoilà pour constater que tout va bien à un bus (trop) près. 9 ans déjà le projet compa ! Marrant, je suis retombé sur votre diaporama vidéo il y a pas si longtemps. Bon courage pour votre vertigineuse prochaine étape ! ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *